morale et économie chez Adam Smith

A. Smith passe pour le fondateur de l’économie politique libérale. On oublie souvent qu’il était philosophe, auteur de la Théorie des sentiments moraux, qui prétendait fonder, sur une base systématique et empiriste, une théorie achevée de la morale. Les deux versants de son œuvre loin d’être disjoints voire contradictoires nous permettent, au contraire, de comprendre comment le marché capitaliste moderne peut être pensé comme un dispositif qui redéfinit les frontières ou les rapports traditionnels entre éthique et économie. On déchiffrera cette éminente « dignité philosophique du marché sur l’exemple privilégiée de la vertu de justice qui, depuis Aristote, est au carrefour de la morale, de la politique et de l’économie.

Jean-Louis EUVRARD