Les règles de politesse sont-elles des règles morales ?

Conférence du 6 novembre 2020

On dénonce les incivilités et on en appelle au législateur, tout en invoquant la liberté de chacun de se comporter comme il l’entend dès lors qu’il ne crée pas un préjudice pour autrui. Toute une sphère de l’action humaine semble ainsi échapper à la règle morale, civile, et même aux règles élémentaires de la politesse. Mais ne faut-il pas accorder qu’une partie de l’existence humaine échappe effectivement à la règle et relève plutôt d’un art de vivre ou d’un art social, qu’il faut renommer et qui fait ce que les moralistes nommaient autrefois :  l’honnête homme, la femme de qualité, l’homme de mérite ?